Comment les élevages porcins et bovins 's'apportent' mutuellement dans les territoires herbagers d’altitude ?

jeudi 14 novembre 2019
par  Montariol
popularité : 27%

<https://www.ifip.asso.fr/sites/defa...>

Un projet porté par l’association Porc Montagne auquel l’IFIP participe, a pour but de montrer et de valoriser les atouts de cette complémentarité porcins-bovins dans les territoires herbagers du Massif Central.

APORTHE est un programme de recherche qui développera les connaissances sur la complémentarité des ateliers porcins et bovins dans les élevages du Massif-Central. Plus de 90% des producteurs de porcs élèvent également des bovins. Parmi leurs objectifs : améliorer la valorisation des effluents porcins en zone herbagère d’altitude complémentairement aux fumures bovines, tout en préservant les ressources naturelles locales. Il est important de montrer l’intérêt des systèmes mixtes porcins-bovins dans la diversité des situations territoriales du Massif afin de faciliter leur transmission, leur modernisation et leur contribution à l’économie locale. Les données recueillies serviront à analyser les effets positifs des élevages porcins dans le Massif Central, notamment en termes d’image via des démarches de valorisation des filières avec des produits du porc de qualité.

La production porcine du Massif Central concerne plus de 1 000 éleveurs disséminés dans le territoire, très souvent associée à de l’élevage bovin dans ou au voisinage de l’exploitation. Cet élevage porcin présente des itinéraires différenciés orientés vers des produits de qualité afin de compenser des coûts de production supérieurs. Cette valorisation s’appuie sur des SIQO et la mention « produit de montagne » en filière longue ou dans le tissu régional des salaisons et de bouchers-charcutiers. Le maintien et le renouvellement des ateliers porcins sont de moins en moins assurés pour des raisons sociales, économiques, environnementales et territoriales. Ces élevages porcins alimentent aussi 28 abattoirs dont 25 en multi-espèces et participent ainsi au maintien d’environ 5 000 emplois directs. C’est pourquoi, dans le Massif Central, l’élevage porcin se caractérise par une grande complémentarité avec l’élevage bovin, une forte empreinte territoriale et un lien historique avec le patrimoine culturel de la montagne. Il partage avec les bovins des équipements, de la main d’œuvre et un espace herbagé à forte biodiversité.

APORTHE implique différentes équipes de recherche pluridisciplinaires, parmi ses partenaires : les pôles techniques d’élevage et économie de l’IFIP, INRA, Agro-Sup Dijon, IRSTEA et le Service interdépartemental des Chambres d’agriculture du Massif Central en lien avec l’Association Porc Montagne qui pilote le programme.

Premiers résultats : En 2019, une enquête postale réalisée auprès de 1 200 sites d’élevage de porcs du Massif-Central apporte les premiers éléments de compréhension de la structure de cette production. Avec 25 % de réponses, des premières évaluations ont été réalisées par les équipes de l’IFIP et l’IRSTEA. Il en ressort : Un territoire à faible densité porcine marqué par des élevages de tailles très variables. Une forte diversité des systèmes de production : majoritairement mixtes plus impliqués dans l’engraissement que dans le naissage. Une majorité des élevages porcins du Massif central impliqués dans une démarche qualité.

Soutenu par l’Etat au travers du Commissariat Général à l’Egalité des Territoires, le projet APORTHE va étudier pendant 2 ans ’Comment les productions porcines et bovines s’articulent dans les territoires herbagers d’altitude ?’.

Grâce à un partenariat entre les acteurs de la filière porcine du Massif-central regroupés au sein de l’Association Porc Montagne et des associations interprofessionnelles régionales porcines du massif, et des organismes de recherche,

APORTHE allie développement des connaissances et leur mise à dispositions des éleveurs, des organisations de producteurs, de conseil, aux décideurs et élus, et de la société civile.

<https://www.ifip.asso.fr/sites/defa...>

Photo : Rassemblé autour du président de l’Association Porc Montagne chef de file du programme, des éleveurs et des coopératives ont pu sur le programme en collaboration avec l’IFIP, l’INRA et l’IRSTEA.

Contact : laurent.alibert@ifip.asso.fr - Pour en savoir plus : www.aporthe.fr

Pour en savoir + sur le programme de recherche APORTHE, voir le site dédié https%3A%2F%2Fwww.ifip.asso.fr%2Ffr...