Projet CHAARM : des nouveaux médicaments contre le VIH ?

lundi 18 juillet 2016
par  admin
popularité : 55%

<https://www.recherche-animale.org/s...>

Les médicaments antirétroviraux actuels peuvent inhiber le virus du Sida, le VIH , ou limiter sa transmission d’une personne à une autre. Mais ils ne peuvent en aucun cas traiter l’infection virale, qui a touché 36,7 millions de personnes dans le monde en 2015. Les chercheurs du projet CHAARM ont donc développé des nouveaux microbicides , des inhibiteurs du VIH appliqués localement, pour mieux protéger les individus contre la transmission du virus.

Ils ont pour cela testé les propriétés pharmacocinétiques et l’efficacité de différents microbicides sur des modèles ex vivo (des tissus colorectaux et vaginaux) et in vivo (des primates), puis observé les résultats. Parmi les microbicides utilisés, deux médicaments antirétroviraux, administrés ensemble, se sont avéré plus efficaces : la dapivirine et le darunavir. Ces deux molécules ont respectivement inhibé la transcriptase inverse et la protéase, des enzymes essentielles à la réplication du virus.

<http-www.unaids.org-fr_cinserm_f_kouliko...;

C’est l’analyse structurelle de ces inhibiteurs ainsi que du récepteur CCR5, une protéine essentielle à l’entrée du virus dans les cellules cibles, qui a ensuite permis aux chercheurs de développer d’autres inhibiteurs plus efficaces, commela miniprotéine CD4 mimétique . Cette dernière, appliquée à l’aide d’un gel vaginal une heure avant l’administration d’une dose virale, a empêché 5 macaques femelles sur 6 d’être infectés.

Grâce aux résultats du projet CHAARM , les scientifiques ont avancé dans la compréhension des mécanismes biologiques liés à l’infection par le VIH et ont identifié des nouvelles cibles thérapeutiques. Ils ont également montré que les microbicides utilisés en synergie écartaient le risque d’apparition de souches virales résistantes à plusieurs microbicides.

Marie-Anaïs Lien

Avancées scientifiques Recherche animale Santé Find us on Twitter