La station Ifremer de La Tremblade, un établissement au service d'une aquaculture innovante et plus durable

lundi 7 juin 2021
par  sylvain.tallon
popularité : 34%

Aquaculture DPMA recherche innovation développement durable Nouvelle-Aquitaine conchyliculture <https://agriculture.gouv.fr/sites/m...> Ifremer

À seulement quelques jours de la clôture de la Semaine de l’agriculture française, événement 100% digital où s’est tenue notamment une table ronde sur le sujet de « l’aquaculture durable, une filière d’avenir », Éric Banel, directeur des pêches maritimes et de l’aquaculture (DPMA), s’est rendu le 27 mai 2021 à la station Ifremer de La Tremblade, accompagné de Jean-Philippe Quitot, directeur interrégional de la mer Sud-Atlantique, et de François Houllier, président-directeur général de l’Ifremer.

Véritable vitrine du savoir-faire conchylicole, cette plateforme de mollusques marins est un lieu innovant où l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) mène de nombreuses et diverses activités de recherche, de surveillance de l’environnement littoral et d’innovation dans le domaine de la conchyliculture. Les équipes de scientifiques de la station Ifremer de La Tremblade traitent presque exclusivement le vaste sujet des mollusques marins (huîtres creuses, huîtres plates, moules, coques, palourdes principalement) afin d’y développer des connaissances et une expertise en génétique, en pathologie et santé des coquillages, et en techniques d’élevages. Le travail de ces scientifiques vise ainsi à répondre à l’émergence de nouveaux enjeux : gestion durable des ressources, impératif de souveraineté alimentaire et adaptation au changement climatique à l’heure où la France représente le premier bassin de production conchylicole en Europe.

Cette vidéo, en immersion inédite à La Tremblade, vous emmène au cœur d’une station innovante préparant le XXIe siècle à ses destinées maritimes. Elle permet d’appréhender pleinement le potentiel scientifique et technique de ces nouvelles infrastructures*, et de comprendre comment, dans un contexte de changement global, le dispositif de recherche déployé s’inscrit dans une démarche de développement d’une aquaculture durable, en appui aux politiques publiques, au service de l’économie bleue et des professionnels concernés.

* La station Ifremer de La Tremblade a été rénovée avec le soutien financier de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Qu’est-ce que l’Ifremer ?

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Ses 1 500 salariés mènent des recherches, produisent des expertises et créent des innovations pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, partager les données marines et proposer de nouveaux services à toutes les parties prenantes.

Fondé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle conjointe des ministères de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, de la Transition écologique, de l’Agriculture et de l’Alimentation.

En savoir plus sur l’Ifremer