Un nouveau traitement contre la calvitie ?

jeudi 23 avril 2015
par  admin
popularité : 44%

<https://www.recherche-animale.org/s...>

Actuellement, les seuls traitements disponibles sur le marché sont médicamenteux ou à base de greffe. Une recherche menée chez la souris, met en avant une nouvelle technique d’implantation.

Le mal-être de la calvitie

Chacun possède en moyenne 100 000 à 150 000 cheveux sur la tête et en perd environ 40 à 100 par jour. Une accélération de la chute de cheveux (plus de 100 par jour) mène irrémédiablement à une calvitie.

Stress, carences alimentaires, problèmes de peau, parasites, trouble auto-immun ou héritage maternel, quelque soit son origine, la calvitie préoccupe les humains depuis l’antiquité . Perruques et divers traitements à base de salive de cheval, fumier d’oie ou toile d’araignée ont été utilisés comme remèdes à la perte de cheveux.

<https://www.recherche-animale.org/s...>

La perte de cheveux est souvent associée à un mal-être et peut avoir d’importantes conséquences sur la vie quotidienne. Les sentiments de perte de confiance et d’estime de soi peuvent mener à de l’anxiété et de la dépression que ce soit chez l’homme ou chez la femme. Cela peut surprendre quand on sait que par ailleurs une étude a montré que les hommes chauves étaient perçus comme plus forts et dominants.

Une nouvelle manière de faire repousser les cheveux

Pour ceux qui espèrent toujours retrouver une belle crinière, des chercheurs ont réussi à faire pousser 6 fois plus de cheveux sur des souris grâce à une nouvelle technique d’implantation basée sur des cellules souches.

Ces chercheurs ont découvert que l’implantation de follicules pileux provoquait un signal de détresse et que ces follicules communiquaient entre eux en produisant des substances. A une certaine concentration, ces substances indiquent aux follicules qu’il faut pousser.

Les scientifiques ont cherché à implanter les follicules de manière à optimiser le signal de pousse. Ils ont ainsi réussi à montrer qu’en implantant 200 cheveux sur des souris selon des cercles espacée de 3 à 5 mm, une repousse de 450 à 1200 cheveux était possible pour 200 implantés.

Cette nouvelle technique pourrait aider à mettre fin au mal-être capillaire des personnes atteintes de calvitie dans les années à venir. Avancées scientifiques Recherche animale Find us on Twitter