Mayotte pépinières, « nous mettons tout en œuvre pour atteindre les standards européens »

mercredi 30 juin 2021
par  oriane.regnier
popularité : 33%

plan de relance graine et plant forestier <https://agriculture.gouv.fr/sites/m...> Mayotte Pépinières Située à Combani, au nord-ouest de l’île, cette pépinière de 10 hectares est le principal fournisseur de plants de l’île. Le soutien apporté par le Plan de Relance permet à l’entreprise de se développer pour atteindre les standards européens en matière de taille, de résistance et de mode de conditionnement des plants.

Rien ne prédestinait Madjidi Andhume, fondateur de l’entreprise, à ouvrir une pépinière. Ancien employé de France Télécom, il s’adonne sur son temps libre à la récolte de graines et à l’entretien de son jardin. C’est à la suite d’un concours de décoration de Bangas - maisons typiques de Mayotte - qu’il remporte, que les habitants des alentours le sollicitent pour acheter ses plantes. En 2010, il démissionne pour vivre de sa passion et crée sa pépinière.

Aujourd’hui, il emploie une vingtaine de salariés qui cultivent 3 hectares au rythme binaire des saisons – sèche et pluvieuse – et fournit à la fois collectivités territoriales et particuliers en arbres fruitiers, arbustes, palmiers et diverses plantes mahoraises...Très concernées par la préservation des écosystèmes de l’île, les équipes de la pépinière s’engagent aux côtés de l’Office national des forêts (ONF) pour contribuer au reboisement des forêts, œuvrent à la densification de la mangrove de Mayotte, et approvisionneront en plants les lauréats de la mesure du Plan de Relance « plantons des haies ».

"L’entreprise évolue et grandit, nous avons de plus en plus d’aménagements et de demandes de production. L’objectif est de produire beaucoup plus d’arbres et de palmiers afin d’offrir une large gamme de végétaux disponibles immédiatement. Actuellement, nous produisons à flux tendu par manque de moyens et d’espace », explique Madjidi Andume.En effet, les chemins d’accès à la pépinière ne sont pas encore praticables en véhicules, la pépinière ne dispose pas d’espaces de stockage des plants, et les équipements manquent.

Grâce aux financements de France Relance, la pépinière va se doter d’un logiciel de suivi des stocks, permettant la traçabilité de chaque végétaux et facilitant la gestion des commandes. Des tables de culture vont être achetées, réduisant la pénibilité du travail qui jusqu’à présent s’effectuait à même le sol ; des serres seront construites, comprenant le matériel d’irrigation nécessaire ; et une réserve de récupération d’eau de pluie sera installée, venant remédier aux fréquentes coupures d’eau.

Grâce à ces investissements, l’entreprise compte embaucher cinq personnes supplémentaires d’ici la fin de l’année, et des projets d’aménagements dédiés aux salariés (salles de repas et de repos) sont en cours.

Soutien à la filière graines et plants

<https://agriculture.gouv.fr/sites/m...>

Cette mesure fait partie du plan de reboisement des forêts françaises et de soutien à la filière bois, doté de 200 M€.

Par ce soutien de 5,5 millions d’euros, le plan France Relance vient en renfort des pépiniéristes forestiers et entreprises de reboisement, deux maillons essentiels de l’amont de la filière bois-forêt face au défi du renouvellement forestier. Celui-ci implique de mobiliser les pépiniéristes sur la production d’un nombre croissant de plants d’essences diverses tout en accompagnant les reboiseurs dans la conduite des chantiers de renouvellement.

Au total, 97 lauréats (pépinièristes et entreprises de reboisement) bénéficient de la mesure.