L'AOC et l'AOP, une production et un terroir qui s'expriment par le savoir-faire

mercredi 18 août 2021
par  nina.gatouillat
popularité : 34%

signe de qualité union européenne inao terroir <https://agriculture.gouv.fr/sites/m...> Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr L’Appellation d’origine protégée (AOP) est l’équivalent européen de l’AOC (Appellation d’origine contrôlée). Ces deux signes récompensent des produits qui conservent un lien fort avec un lieu géographique, mais aussi qui respectent un savoir-faire particulier.

<https://agriculture.gouv.fr/sites/m...> C’est historiquement pour lutter contre la fraude qu’est né le concept d’ « Appellation d’origine », dès le début du XXe siècle. Un décret-loi de 1935 qui visait à défendre le marché du vin a créé l’Appellation d’origine contrôlée, applicable au vin et aux eaux-de-vie. La création de l’AOC s’accompagne de l’apparition d’un organisme chargé de la définition, de la protection et du contrôle.

Le champ de l’AOC s’élargit ensuite à l’ensemble des produits agricoles ou alimentaires, puis aux produits forestiers et aux produits de la mer. L’AOC peut être attribuée à des produits non-concernés par la réglementation européenne de l’Appellation d’origine protégée (AOP), comme les produits de la forêt.

Pour bénéficier de ce signe, toutes les étapes de production doivent être réalisées selon un savoir-faire reconnu et dans une même zone géographique.

C’est un organisme de défense et de gestion, représentant et rassemblant les opérateurs de la filière d’un produit, qui propose son produit à l’Institut natioal de l’origine et de la qualité (INAO), s’il souhaite recevoir l’AOC. En accord avec les pouvoirs publics, l’INAO valide ou non cette reconnaissance.

L’AOP, le protecteur européen

L’Appellation d’origine protégée (AOP) est l’équivalent européen de l’AOC. Elle est accordée par la Commission européenne aux produits sous signe de qualité AOC. Attention : si un produit se voit refuser l’AOP par la Commission européenne, il perd aussi sa labellisation AOC.

Depuis le 4 janvier 2016, le symbole AOP doit figurer sur l’étiquetage des produits concernés. Seuls les vins sont autorisés à porter l’appellation d’origine contrôlée française.

Les règles d’élaboration des AOC/AOP sont inscrites dans un cahier des charges et font l’objet de procédures de contrôles mises en oeuvre par un organisme indépendant agréé par l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO). C’est un signe officiel garanti par les pouvoirs publics.

L’importance du « terroir »

C’est la notion de terroir qui fonde le concept des appelations d’origine. Il s’agit d’une zone géographique particulière, où une production tire son originalité directement des spécificités de son aire de production. Au cours de l’histoire de cet espace délimité, un savoir-faire collectif de production s’est construit. C’est de ce savoir-faire que découlent l’originalité et la typicité des produits.

La réglementation

Le Code rural et de la Pêche maritime, partie législative et réglementaire, Titre IV du livre VI Règlement (UE) n°1151/2012 du 21 novembre 2012 du Parlement relatif aux systèmes de qualité applicables aux produits agricoles et aux denrées alimentaires Règlement d’éxécution (UE) n°668/2014 du 13 juin 2014 de la Commission portant modalités d’application du règlement (UE) n°1151/2012 du Parlement européen et du Conseil relatif aux systèmes de qualité applicables aux produits agricoles et aux denrées alimentaires Règlement (UE) n°1308/2013 du 17 décembre 2013 portant organisation commune de marché des produits agricoles (produits viticoles)

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.