Enseignement agricole : des formations en perpétuelle adaptation aux attentes sociétales et professionnelles

jeudi 2 septembre 2021
par  nina.gatouillat
popularité : 19%

enseignement technique enseignement secondaire <https://agriculture.gouv.fr/sites/m...> Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr Contenu des formations, voies d’accès dans les écoles de l’enseignement supérieur, apprentissage, formation continue… L’ensemble des acteurs de l’enseignement agricole participent activement aux transformations de notre société. L’objectif : former des jeunes capables d’agir en conscience dans une société complexe et un monde professionnel en mutation. Construire un projet, travailler en équipe, s’adapter, construire et exprimer son opinion… L’enseignement agricole offre une palette très large de formations et de voies de formations : filières générale, technologique et professionnelle, formations initiales par voie scolaire et par apprentissage, formation continue. Il couvre l’ensemble du territoire national, métropolitain comme ultra-marin.

Des diplômes adaptés à l’évolution des besoins et des enjeux

Rénovation du baccalauréat professionnel

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation procède à la rénovation du tronc commun des seize spécialités du baccalauréat professionnel dont il a la responsabilité ainsi que des spécialités : gestion des milieux naturels et de la faune (GMNF), forêt, productions aquacoles et services aux personnes et aux territoires (SAPAT).

Ces rénovations seront mises en œuvre à la rentrée scolaire 2022 pour une première session d’examen en 2024.

Le nouveau tronc commun met l’accent sur le développement des compétences psycho-sociales des bacheliers en vue de leur insertion professionnelle et de leur capacité à s’adapter et à évoluer tout au long de leur vie professionnelle. Il a également vocation à permettre la poursuite d’études supérieures courtes, notamment en BTS.

Les travaux en cours permettent d’introduire dans tous ces diplômes les démarches en lien avec les transitions et l’agroécologie en mettant la focale sur les changements de postures professionnelles. Rénovation des BTS Agricoles

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a également engagé la rénovation de ses 16 options de brevets de technicien supérieur agricoles (BTSA). L’objectif est d’assurer leur adaptation à l’évolution des réalités professionnelles et des attentes sociétales (agroécologie, numérique). Les premières options à être ainsi renouvelées sont par les options « viticulture-oenologie » et « technico-commercial ».

L’enseignement agricole a démontré une nouvelle fois son caractère particulièrement innovant en ouvrant la voie à une offre de formation sous forme semestrialisée.

S’appuyant sur les riches enseignements de l’expérimentation dite « LMD », portée par quelques établissements, le ministère a choisi de permettre une formation semestrialisée en BTSA. À partir de la rentrée scolaire 2022, les établissements volontaires pourront offrir une formation en quatre semestres avec la délivrance progressive de crédits européens (ECTS) et un rythme d’évaluation par capacité proche de celui des partiels de fin de semestre qui est d’usage dans l’enseignement supérieur.

L’apprentissage : une voie de réussite

La plupart des diplômes professionnels de l’enseignement agricole, du niveau 3 au niveau 7, peuvent être suivis par la voie de formation par apprentissage. Les secteurs de la production agricole, de l’aménagement des espaces, ou encore des services à la personne, offrent de belles opportunités aux jeunes qui souhaitent s’engager dans cette voie de formation, en proposant des emplois diversifiés, permettant ainsi d’acquérir rapidement une expérience professionnelle et des compétences multiples et recherchées. Sur l’année 2020/2021, le nombre d’apprentis dans l’enseignement agricole est passé de 37 425 à 45 717, soit une augmentation de 22%. Des formations professionnelles à la qualité certifiée

Conformément aux dispositions de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, tous les CFA devront, au 1er janvier 2022, être certifiés au titre du référentiel national de certification qualité pour les prestataires d’actions concourant au développement des compétences.

En obtenant la certification QualiFormAgri , spécifique à l’activité de formation professionnelle de l’enseignement agricole public et conforme au référentiel national de certification qualité tout en allant plus loin sur certains aspects, les CFA de l’enseignement agricole public attestent de la qualité et de l’évolution permanente des prestations de formation par apprentissage, au plus près des besoins des apprentis et des secteurs professionnels.

La certification QualiFormAgri est garante d’une pratique partagée par l’ensemble des CFA, gage de confiance pour un apprentissage de qualité.

Succès de la nouvelle voie d’entrée aux écoles nationales vétérinaires directement après le baccalauréat

Depuis 2021, une nouvelle voie de concours d’entrée dans les écoles nationales vétérinaires directement après le bac existe. Elle est réservée aux élèves de classe terminale préparant pour la première fois un baccalauréat de la filière générale.

Cette année, 160 étudiants sur plus de 5 700 candidats entrent en école nationale vétérinaire par cette voie. Ils deviendront vétérinaires en six ans. Plus d’informations sur ce lien .