Christophe Harnois : « Il est fondamental de favoriser le recrutement d’agents en situation de handicap »

lundi 29 novembre 2021
par  nina.gatouillat
popularité : 13%

handicap Label Égalité / diversité <https://agriculture.gouv.fr/sites/m...> Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr

Christophe Harnois est le nouveau référent ministériel et responsable du pôle handicap au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées (ONU) du 3 décembre, il présente ses fonctions ainsi que les objectifs du ministère en matière d’inclusion et de visibilité d’agents en situation de handicap.

Quelle est la mission du pôle handicap ?

En tant que responsable du pôle, mon rôle est d’impulser, d’animer et de coordonner les travaux de mise en œuvre de la politique handicap au ministère. Celle-ci est définie dans le plan handi-Cap, avec la convention financière associée du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP ).

Je suis également chargé de conseiller et d’accompagner les services dans leurs recrutements d’agents handicapés. Concernant les agents handicapés en poste, je dois veiller à leur bonne intégration, leur faciliter l’accès aux aides techniques et humaines auxquelles ils ont droit pour aménager leur poste de travail en fonction de leur situation.

Sur quels réseaux vous appuyez-vous pour mener à bien vos missions ?

En interne, nous avons constitué un réseau de correspondants handicap, composé des secrétaires généraux des Directions régionales de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la forêt (DRAAF/DAAF), et un réseau d’ambassadeurs handicap et compétences, relais de terrain indispensables à la remontée d’informations sur les situations de nos agents en administration centrale et en régions. La politique du handicap ne peut se faire sans l’implication de l’ensemble de ces acteurs.

Par ailleurs, ma participation au réseau interministériel des correspondants handicap devrait me permettre de m’enrichir des pratiques professionnelles de mes homologues pour impulser de nouvelles actions au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Quels dispositifs sont déployés au ministère pour favoriser le recrutement des personnes handicapées ?

Il est fondamental de favoriser le recrutement d’agents en situation de handicap.

L’objectif du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour 2022 est de recruter 50 travailleurs en situation de handicap et 5 apprentis.

La loi du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique va dans ce sens, en favorisant l’accès des personnes en situation de handicap à l’emploi. À titre expérimental, jusqu’au 6 août 2025, il est possible de titulariser des agents bénéficiaires de l’obligation d’emploi à l’issue de leur contrat d’apprentissage s’ils obtiennent le diplôme ou le titre préparé dans ce cadre, après vérification de leur aptitude professionnelle par une commission de titularisation.

De plus, toujours à titre expérimental, une procédure ad hoc est prévue pour favoriser l’accès des fonctionnaires en situation de handicap à un corps ou un cadre d’emplois de niveau supérieur ou de catégorie supérieure par voie de détachement suivi, le cas échéant, d’une intégration dans le corps ou le cadre d’emplois concernés.

Enfin, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation participe depuis plusieurs années au DuoDay. Cette année, plus de 15 agents se sont portés volontaires pour former un duo avec une personne en situation de handicap, afin de lui faire découvrir son métier, ses missions et son environnement professionnel. Un binôme a également été formé avec le ministre, Julien Denormandie, ainsi qu’avec la Secrétaire générale, Sophie Delaporte.