Erasmus + : l'enseignement agricole à l'heure européenne

lundi 28 février 2022
par  therese.massamba
popularité : 25%

enseignement supérieur coopération internationale mobilité internationale europe <https://agriculture.gouv.fr/sites/m...> Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr Chaque année, près de 20 000 apprenants de l’enseignement agricole bénéficient d’une mobilité en Europe ou à l’international dont 5 000 à 6 000 dans le programme Erasmus+. Le programme de l’Union européenne Erasmus + constitue une opportunité pour l’enseignement agricole qui a su s’en saisir.

Cette ouverture à l’international traduit la capacité d’adaptation de l’enseignement agricole aux évolutions de notre époque : une grande diversité dans les formations dispensées, une dynamique en faveur de l’innovation pédagogique dont en particulier l’approche par gestion de projet, la place de la coopération européenne et internationale parmi les cinq grandes missions dévolues à l’enseignement agricole et inscrites dans la loi.

Le programme de l’Union européenne Erasmus + constitue une opportunité pour l’enseignement agricole qui a su s’en saisir. Aujourd’hui, près de 80 % des dossiers déposés sont sélectionnés, pour un montant de plus de 16 M€/an, soit plus de 8 % des crédits éducation et formation du programme Erasmus+ dédiés à la France. 30 % des centres de formation sont impliqués dans un projet Erasmus +. Cette tendance devrait s’amplifier encore à partir de 2021 avec un probable doublement du budget du programme Erasmus +.

"La construction de l’espace européen de l’enseignement et de la recherche est un chantier national dans lequel l’enseignement agricole technique et supérieur entend jouer pleinement son rôle. Le programme Erasmus + est, sans conteste, l’outil emblématique de cette construction. Il permet à nos établissements de former des futurs professionnels conscients d’appartenir à cet espace commun", explique Philippe Vinçon, directeur général de l’enseignement et de la recherche (DGER) au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation de mai 2016 à mars 2020.

"Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, est un partenaire important de l’Agence Erasmus+, il participe activement à ses instances de gouvernance. La contribution de l’enseignement agricole aux projets de mobilité Erasmus + témoigne de son engagement fort en faveur de l’emploi des jeunes et de la citoyenneté européenne", souligne Laure Coudret-Laut, directrice de l’agence Erasmus + en France.

Le programme Erasmus + repose sur 2 actions-clés : la mobilité à des fins d’apprentissage, la coopération pour l’innovation et l’échange de bonnes pratiques,

L’enseignement agricole est très impliqué dans ces deux axes. Chaque année, de nombreux projets visent à favoriser les mobilités d’étudiants, intensifier le partage de connaissances sur l’agriculture de demain et faciliter la mise en place d’outils de transparence, au niveau européen.

Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale

Au sein de l’enseignement agricole, un réseau promeut ce partage de valeur et cette ouverture, par exemple à travers le prix Alimenterre organisé conjointement avec le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI). Chaque année des établissements ou des jeunes de l’enseignement agricole sont primés.

À télécharger

Bilan 2014-2018 Erasmus + pour l’enseignement agricole (PDF, 2.59 Mo)" target="_blank]