Décryptage : la stimulation cérébrale profonde

vendredi 20 février 2015
par  admin
popularité : 21%

<https://www.recherche-animale.org/s...>

Des électrodes au cœur du cerveau

Découverte par le neurochirurgien Alim-Louis Benabid , la Stimulation Cérébrale Profonde (SCP) est une « technique chirurgicale qui réduit les tremblements et restaure la fonction motrice chez les patients atteints d’une maladie de Parkinson avancée ».

La stimulation des structures profondes du cerveau consiste à implanter deux électrodes dans une zone spécifique du cerveau. Ainsi, des courants électriques sont délivrés par les électrodes via un pacemaker placé sous la peau, au niveau de la clavicule du patient.

Traiter les symptômes de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson se caractérise par la perte des neurones qui synthétisent la dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans le contrôle des mouvements. En raison du déficit en dopamine, le cerveau des malades de Parkinson envoie un signal « distorsionné », qui a pour conséquence les symptômes de la maladie.

Grâce à la SCP, les électrodes vont « produire un courant continu qui va brouiller les signaux pathologiques, le cerveau ne les perçoit plus et les mouvements du malade sont à nouveau fluides » nous explique une séquence animée du programme scientifique FUTURMAG.

La recherche animale, avant de passer à l’homme

La SCP « a été appliquée pour la première fois en 1993 chez le singe rendu parkinsonien par le MPTP (toxine qui détruit les neurones dopaminergiques) » dans un laboratoire bordelais du Centre National de Recherche Scientifique (CNRS ). À Grenoble, le Pr Benabid a ensuite « transféré avec succès la technique à l’homme  ».

Pour en savoir plus sur la SCP : une interview du Pr Benabid, pionnier dans le traitement chirurgical de la maladie de Parkinson et la vidéo « Pour quelques volts dans le cerveau ». Avancées scientifiques Recherche animale Santé Find us on Twitter