Prospective des matières fertilisantes d’origine résiduaire (MAFOR) à l’horizon 2035 - Analyse n° 176

mardi 21 juin 2022
par  magalie.labat
popularité : 69%

CEP analyse Transition agroécologique prospective <https://agriculture.gouv.fr/sites/m...> Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

La fertilisation à partir de matières d’origine résiduaire (MAFOR) présente de nombreux avantages : réduction de la dépendance aux engrais issus de ressources non renouvelables, augmentation de la teneur en carbone des sols, recyclage des matières dans une perspective d’économie circulaire, etc. Dans le but de fixer des objectifs stratégiques de développement des MAFOR à l’horizon 2035, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (MASA) a commandé une étude prospective pour identifier les scénarios envisageables et les leviers à mobiliser. Cette note en présente les principaux enseignements.

À télécharger

Prospective des matières fertilisantes d’origine résiduaire (MAFOR) à l’horizon 2035 - Analyse n° 176 (PDF, 430.08 Ko)" target="_blank" lang="fr" xml:lang="fr]

Les notes d’Analyse présentent en quatre pages l’essentiel des réflexions sur un sujet d’actualité relevant des champs d’intervention du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire. Selon les numéros, elles privilégient une approche prospective, stratégique ou évaluative.