La vie après le laboratoire

jeudi 7 novembre 2013
par  admin
popularité : 21%

<https://www.recherche-animale.org/s...>

[Retrouvez la vidéo sur You Tube ]

L’association GRAAL œuvre en France depuis des années en collaboration avec les chercheurs pour donner aux animaux une retraite confortable après leur séjour en laboratoire. Elle a permis de trouver un placement pourde nombreux animaux d’espèces variées (chiens, chevaux, animaux de ferme, oiseaux, macaques). Un article de Science et Vie Junior a traité ce sujet récemment. Vous pouvez le consulter ici avec l’aimable autorisation de la revue.

Les chercheurs sont bien entendu en faveur de cette démarche et y adhèrent volontiers*. Certains établissement la pratiquent depuis longtemps. Ils doivent cependant tenir compte d’impératifs lourds qui rendent souvent impossible cette deuxième vie. Ces impératifs peuvent être :

- scientifique quand l’euthanasie est imposée par le protocole pour permettre l’examen de certains organes ;

- sanitaire quand les animaux sont dangereux. Ils peuvent par exemple être porteurs d’un risque infectieux qu’il est impossible de supprimer ou bien ils peuvent être non sociabilisés et dangereux pour les personnes ;

- éthique quand les animaux ont subi une intervention chirurgicale invalidante.

Une fois passées ces étapes il reste à trouver un lieu d’hébergement qui permette de garantir le bien-être des animaux qu’ils soient domestiques (chiens, chats), apprivoisés (rongeurs), sauvages (primates) ou de ferme. C’est essentiellement à ce niveau que les associations comme le GRAAL apportent de l’aide.

*Dans tous les cas le retour d’un animal dans le domaine public est soumis à une autorisation préfectorale délivrée ou refusée après examen du dossier (code rural art R214-112 ).

Bien-être animal Ethique Recherche animale Find us on Twitter